ADN Tourisme et la Confédération des Acteurs du Tourisme demandent à ce que la crise sanitaire soit classée comme état de catastrophe naturelle. - ADN Tourisme
logo

Fédération nationale des organismes institutionnels de tourisme

ADN Tourisme et la Confédération des Acteurs du Tourisme demandent à ce que la crise sanitaire soit classée comme état de catastrophe naturelle.

Christian MOURISARD, Président d’ADN Tourisme, et Roland HEGUY, Président de la Confédération des Acteurs du Tourisme ont adressé lundi 6 avril 2020 un courrier commun au Secrétaire d’État Jean-Baptiste LEMOYNE afin de lui demander à ce que l’État reconnaisse la crise sanitaire actuelle comme état de catastrophe naturelle.

ADN Tourisme et la Confédération des Acteurs du Tourisme, qui représentent, pour l’une, près de 1300 structures institutionnelles du tourisme et, pour l’autre, une quinzaine d’organisations professionnelles du secteur, à dominante privée, ont adressé un courrier à Jean-Baptiste LEMOYNE pour demander à ce que l’État reconnaisse la crise sanitaire actuelle comme état de catastrophe naturelle.

Cette demande est née du constat partagé, qu’alors que l’État et les collectivités territoriales lancent des plans de relance avec l’appui du secteur bancaire, pour préserver l’économie locale, le monde de l’assurance est totalement absent de cet effort collectif.

ADN Tourisme et la Confédération des Acteurs du Tourisme souhaitaient également relayer, par ce courrier, la grande inquiétude des entreprises du secteur touristique, notamment les TPE et les PME, pour la majorité desquelles la crise se traduit par une perte de chiffre d’affaires de plus de 80%.

Ce courrier fait partie d’une série de positions prises par ADN Tourisme auprès du Gouvernement, depuis le début de la crise, lors des réunions hebdomadaires du comité de filière pour le tourisme autour du Secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste Lemoyne. Ces rendez-vous ont permis à l’ensemble des acteurs présents, d’obtenir des réponses concrètes concernant notamment l’activité partielle, les avoirs pour les annulations de voyage ou encore l’indemnisation des festivals déprogrammés.Parallèlement, ADN Tourisme a mis en place un dispositif spécifique pour répondre aux interrogations des structures institutionnelles du tourisme et, plus généralement, des entreprises du secteur : enquête pour évaluer l’activité de ses adhérents, information sur les mesures gouvernementales d’aides au secteur, veille et remontée des bonnes pratiques pour continuer à faire vivre les destinations.

 

Téléchargez le communiqué de presse