Manifeste pour un tourisme responsable - ADN Tourisme
logo

Fédération nationale des organismes institutionnels de tourisme

Manifeste pour un tourisme responsable

25 septembre 2021
|

A l’occasion de son premier Congrès qui s’est déroulé à Agen les 23 et 24 septembre 2021 et a réuni 700 participants, ADN Tourisme a dévoilé un « manifeste pour un tourisme responsable », construit autour de dix engagements forts, déclinés en une vingtaine d’actions concrètes.

Consciente de l’urgence de transformation collective, et désireuse d’inscrire son réseau dans une démarche de progrès et d’exemplarité, la fédération a souhaité porter, lors de ce premier évènement en présentiel depuis sa création, une vision positive, claire, engagée et engageante, qui se fasse l’écho des initiatives de terrain, afin d’accélérer la transition des territoires et des structures en faveur d’un tourisme responsable.

Pour élaborer ce manifeste, ADN Tourisme a lancé au printemps une enquête auprès de ses adhérents et a auditionné un certain nombre de professionnels du tourisme, d’experts et d’élus (des secteurs de la culture, de la biodiversité, de la formation…). La fédération s’est également appuyée sur la consultation citoyenne organisée avec d’autres membres du Comité de filière tourisme (la FNHPA, Atout France, Teragir, Acteurs du Tourisme Durable…) et l’appui du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Cette consultation a réuni plus de 50 000 participants et recueilli 1 800 propositions.

De cette démarche, sont nés ou ont été forgés dix engagements forts pour lesquels les organismes institutionnels de tourisme sont légitimes pour agir, tant au niveau local qu’au niveau fédéral. Il s’agit notamment de créer et valoriser des offres touristiques pour réguler les flux, repenser la mesure de l’activité touristique ou encore élargir la notion d’accueil à celle d’hospitalité pour inclure toutes les personnes vivant sur un même territoire.

Christian Mourisard : « Ce manifeste, il a été construit par et pour nos adhérents afin que chacun se l’approprie et que nous puissions avancer tous dans le même sens. Car le tourisme de demain sera responsable ou il ne sera pas, et nous devons en convaincre tous les acteurs, au premier rang desquels les professionnels et les responsables politiques. »

#1 Porter une vision élargie du tourisme

comme levier d'amélioration du cadre de vie.

  • Porter la vision du tourisme responsable du réseau auprès des Parlementaires, des Ministères et des instances européennes
  • Engager des partenariats gagnants-gagnants avec des acteurs de la sphère « responsable » (ADEME, Acteurs du Tourisme Durable, universités…)

#2 Accompagner la transition

de l’activité touristique dans les territoires à dix ans.

  • Construire des scenarii de prospective pour une transition des territoires à 10 ans en partenariat avec des destinations pilotes, l’ADEME et Acteurs du tourisme durable
  • Elaborer des scenarii d’évolution des organismes institutionnels de tourisme avec les mutations des comportements touristiques d’ici 2030 grâce aux travaux de la Commission Prospective
  • Accompagner des territoires volontaires dans leur développement d’offres écotouristiques

#3 Sensibiliser et former les décideurs et les techniciens

de nos structures pour qu'ils intègrent la dimension responsable dans les stratégies touristiques des territoires et l’ensemble de leurs actions.

  • Lancer les « Rendez-vous du tourisme responsable » : visioconférencse trimestrielles pour sensibiliser le réseau par des conférences d’experts et de personnalités (premier thème envisagé : le numérique responsable)
  • Etablir un plan de formations partagé pour les décideurs et les techniciens : avec la mobilisation de formateurs et/ou des experts du réseau et l’élaboration d’un “super-catalogue” (Tourisme & Compétences, relais territoriaux)

#4 Faire de nos organismes des structures exemplaires

dans la prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux.

  • S’engager et engager les membres du réseau dans une démarche RSE ou de qualification responsable dans un souci d’exemplarité

#5 Elargir la notion d’accueil touristique à celle d’hospitalité

des territoires pour inclure, sans faire de distinction, celles et ceux qui fréquentent et vivent sur les territoires.

  • Favoriser l’échange d’expériences et la diffusion de bonnes pratiques sur la prise en compte des habitants dans la stratégie touristique des territoires
  • Inciter les Offices de Tourisme à « passer au vert » (symbolisé par le changement de « i ») en s’engageant à 20 actions définies par la Fédération
  • Elaborer une charte accueillante et impliquante à la fois pour accueillir toutes les personnes qui viennent sur les territoires et les inciter à avoir une démarche responsable pour leur donner envie d’y revenir

#6 Prendre soin de tous les publics

, notamment en termes d'accessibilité et de confort.

  • Promouvoir l’arrondi solidaire pour le départ en vacances de tous auprès des prestataires touristiques en partenariat avec des grands acteurs de la solidarité (Secours populaire, ANCV…)
  • Aller au-delà des normes handicap et proposer un tourisme inclusif pour les personnes à mobilité réduite permanente ou temporaire
  • Pouvoir accueillir les équipes paralympiques dans les hébergements français dans le cadre des JO 2024

#7 Créer un réseau d'experts sur les territoires

pour accompagner les professionnels dans leur transition responsable.

  • Créer un centre de ressources dédié aux adhérents sur le nouvel espace adhérents d’ADN Tourisme pour s’informer et échanger sur le tourisme
  • Diffuser le guide pratique des démarches de progrès, labels et certifications élaboré au sein de la commission « responsable »
  • Elaborer un vade-mecum d’accompagnement des professionnels dans leur démarche de progrès

#8 Initier et valoriser l’élaboration d’offres touristiques

favorisant la régulation des flux, les mobilités douces et l’éco-responsabilité.

  • Organiser un challenge des territoires insoupçonnés en partenariat avec Ahimsa Voyages, pour inciter nos adhérents à proposer des séjours qui s’appuie sur des critères d’éco-responsabilité, de mobilités douces, de régulation des flux et d’accessibilité et qui privilégient l’échange et la rencontre

#9 Promouvoir la filière de la gastronomie et les circuits courts

comme leviers d’attractivité et d’animation locale.

  • Identifier et dupliquer des évènements alliant gastronomie et développement responsable qui soient déclinables sur les territoires, avec le lancement des « Pique-Niques Planète » pour première expérimentation

#10 Repenser et élargir la mesure de l'activité touristique

  • Redéfinir la sémantique de l’écosystème touristique
  • Evaluer plus largement l’impact du tourisme en définissant de nouveaux indicateurs